Bienvenue dans ton sanctuaire où tout est possible

 

Le livre-dragon 3 (fin)

Tu entends l'eau remuer derrière toi et vois l'individu coiffé de branchages. Son visage est si familier… hé, mais il te ressemble comme deux gouttes d'eau ! Il pose ses mains sur tes yeux et une sorte de vision se déroule devant toi, un peu comme les images d'un rêve : il est à tes côtés, il a de grandes ailes colorées et vous volez tous deux au-dessus d'un paysage féerique, dans lequel tu sais que t'attendent de grandes aventures et des rencontres magiques. Tu n'as pas d'ailes, mais tu sais que là où tu te trouves, tu peux réaliser tout ce que tu imagines. C'est ton simple désir de voler qui te donne le pouvoir de voler, ici ! Toi et ton ami riez aux éclats. Tu ressens un bonheur que tu n'as jamais éprouvé auparavant !

Soudainement, il retire ses mains de tes yeux et les images de cette vision de rêve disparaissent. Tu te tournes vers lui avec un regard interrogateur et il te dit simplement :

– Dans notre monde, il y a des milliers de baguettes magiques et un jour, tu pourras en avoir autant que tu veux. Mais une amitié est bien plus précieuse qu'un milliard de baguettes brillantes. Seule une amitié peut te faire entrevoir le goût du paradis !

Ton « double » te fait un clin d’œil malicieux avant de disparaître dans l'eau.

Mais qui est vraiment cet être mystérieux qui te ressemble ?

Le dragon t'explique ceci :

 

« Il existe un monde visible et un monde invisible magique,

Parmi une myriade d'univers des plus féeriques.

Chaque humain possède un frère ou une sœur dans l'autre monde

Dont la relation transcende toutes les ondes. »

 

– Tu… tu veux dire qu'il est mon frère ou ma sœur du monde magique ? bégayes-tu, sous le coup de l'émotion.

L'animal couleur de feu hoche tranquillement la tête.

La baguette brillante glisse soudain de tes mains et tombe dans l'eau multicolore !

Tu enfouis tes mains dans l'eau dans l'espoir de la retrouver mais le dragon te dit :

– C'est inutile, ...el, ton cœur a fait son choix et il a fait tomber cette baguette afin qu'elle me revienne. Je vais donc pouvoir te faire don de la précieuse formule magique que tu mérites. Je ne peux te la transmettre que par l'esprit. Pour cela, il faut que tu fermes les yeux.

Tu lui obéis. Là encore, une vision prend forme dans ta tête. Tu es dans une splendide forêt, mais sur la terre ferme cette fois.

Tu entends alors crier ton nom magique :

– … el !

Tu lèves la tête et aperçois ton ami coiffé et vêtu de feuilles qui vole au-dessus de toi, ses grandes ailes aux mille couleurs fouettant l'air. Il te lance quelque chose, un petit papier doré que tu attrapes dans tes mains ; puis il s'élève plus haut dans le ciel.

Voilà ce qui est écrit sur la feuille d'or qu'il t'a donnée :

 

Formule de Merlin l'Enchanteur

pour se souvenir de ses rêves avec son frère ou sa sœur de l'autre monde

 

Le soir avant de s'endormir, réciter :

 

« Dimension du Trésor Pur et de l'Amour Réel

Je déclare que cette nuit je vole dans ton ciel

Accompagné d'un être d'amitié éternelle,

Mon frère ou ma sœur de l'autre monde réel.

Je me souviens au matin de nos aventures si belles.

 

Dimension du Trésor Pur et de l'Amour Réel

Offre-moi en rêve les visions les plus belles.

 

Dimension du Trésor Pur et de l'Amour Réel

Ouvre-moi ton merveilleux ciel. »

 

Remarque au sujet de cette Formule de Merlin l'Enchanteur : on ne voit pas son frère ou sa sœur de l'autre monde toutes les nuits. Il peut lui arriver d'être occupé ou de voyager dans les multiples mondes. Cependant, celui qui récite cette formule pourra assurément se souvenir de tout ce qui s'est passé si son frère ou sa sœur magique vient lui rendre visite dans la nuit.

 

Une fois que tu as lu le papier, tu souris : tu sais que désormais, tu disposes d'un précieux trésor.

La vision de la forêt s'efface et tu te retrouves dans la mer colorée, tenant le dragon dans une main et la feuille d'or dans l'autre.

L'animal te fixe étrangement et souffle sur toi. Il souffle sur ton visage une brume légère aux tons argentés et dorés. Puis il te dit avec une grande douceur :

– Il est temps de retourner dans ton monde, à présent, ...el.

Tu aperçois alors, un peu plus loin dans l'eau, ton « double » qui te fait un petit signe d'au revoir amical. Tu sais que tu le reverras bientôt.

Tout devient flou autour de toi, très flou, tu n'arrives plus à distinguer les formes.

Le décor a encore changé : te revoilà auprès de Merlin dans la maison en nuages !

– Tout s'est très bien passé, bravo, ...el. Viens avec moi maintenant.

Il te montre un gros trou dans les nuages. Un arc-en-ciel qui mesure sûrement des kilomètres de long semble descendre jusqu'à la terre ferme, tu ne peux pas voir jusqu'où il mène exactement de là où tu es.

– Descend l'arc-en-ciel et tu seras de retour dans ton monde, te dit-il. Même si tu n'en as pas très envie, crois-moi, de nouvelles aventures encore plus merveilleuses t'attendent. Fais-moi, confiance, ...el. Je suis Merlin l'enchanteur et je sais bien des choses.

Il est temps pour toi d'agripper l'arc-en-ciel comme une rampe et de te laisser glisser, glisser…

Ça va de plus en plus vite, accroche-toi ! Whaou, c'est génial !

Tu entends derrière toi les voix déjà lointaines de Dumbou et Elvina qui proviennent des hauteurs :

– À bientôt, ...el !


Cette histoire provient du livre "Entre dans la forêt invisible" de Cyrielle Cohen qui contient de nombreuses autres histoires.

 

 
 



Créer un site
Créer un site